Les Poètes de la Montérégie

Plus de 28 ans de rencontres avec des amis de la poésie

Diane Duquette

  ChezToussaint (37)-a LES MÊMES MOTS

          S’AIMER

D’abord il y a la mer
puis nos regards
nos effleurements
les bouches affamées
et la marée s’enhardit


la grève sourit
la récompense s’annonce
nos corps se parlent
debout à genoux couchés


et la vague déferle
assaille la plage les rochers
nos plaisirs se marient à l’assaut
l’orgasme de la mer et de la terre
le nôtre quelle différence ?
mer et terre ciel et air
vibration similaire

© Diane Duquette

in La traversée,

collectif poètes de la Montérégie

Quand je pleure   quand j’ai peurquand hier efface sa trace

quand le front sur l’arbre

je ne vois plus l’aube

alors aucun mot heureux

n’entre me soulager

noire douleur me griffe

et je voudrais courir,

crier, ébranler le ciel…

où êtes-vous espoir confiance foi?

Diane Duquette

Une réaction sur “Diane Duquette”

  • CARNETIER dit :

    Mais bien sûr nous aimons Sainte-Julie !

  • Réagissez