Les Poètes de la Montérégie

Plus de 28 ans de rencontres avec des amis de la poésie

Monique Pagé

VOUS RENCONTRER J’Y MORDRAI
J’ai tissé mon papier
De ficelles échappées
Des hautes toiles d’araignées
À l’heure où la rosée
Du soleil est pénétrée
Je l’ai enjolivé
De fine lumière glanée
Dans l’aurore de l’été
Je l’ai signé
Scellé d’amour et d’eau nacrée

Alors s’est imprégné
Des parfums d’herbes mouillées
Avant de s’envoler
Vers vous
Pour vous… rencontrer

Ce matin
Mon homme a repris son chapeau de fermier
Ses bottes maculées de boue séchée
Une journée s’amorce
Pelle brouette et pioche
Caresses charnelles de l’homme pour la terre
De puissants respirs
De la sueur argentée
Sous le soleil d’été
S’apprivoisent deux amants

Rien de gigantesque n’en naîtra
Rien pour susciter la convoitise du marché
Rien de révolutionnaire
Juste quelques tomates
Serties des plus beaux glaïeuls blancs
Rubis sur écume de mer

Au crépuscule de l’été
Mon homme tout sourire me tendra son plus beau fruit :
Pour toi me dira-t-il
Celle-ci je l’ai gardée juste pour toi
Et j’y mordrai

Une réaction sur “Monique Pagé”

  • CARNETIER dit :

    Un message de Monique Pagé:

    Partir pour mieux connaître,
    mieux sentir, mieux saisir l’humain.
    Trouver ma place, défi éternel pour moi.

    Vendredi, je prends l’avion pour le Sénégal, j’y vivrai avec deux autres adultes et 22 adolescents curieux et fébriles, d’abord à Dakar puis dans un village nommé Pambal dans le département de Tivouane de la région de Thies. Et puis …..
    Pambal, petit arrondissement où une maman Sérère m’attend pour partager sa case et son quotidien.
    http://www.keskeces.com/villes/senegal/thies/pambal.html

    Bon voyage Monique
    Ce serait bien d’éditer ici tes moments d’Inspiration si l’Afrique t’en procure.

  • Réagissez